ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Evaluation des dommages

Evaluation des dommages ?

En 1979, la zone la plus impactée par le tsunami était le littoral d’Antibes, avec le décès d’une personne qui se trouvait dans la cave de sa maison localisée près de la plage de la Salis. Dans la même zone d’Antibes, la vague avait envahi une rue et emporté une douzaine de voitures. Le journal local parlait d’une centaine de bâtiments impactés par le flot et d’une trentaine de blessés. Cet évènement est survenu le 16 octobre en début d’après-midi, il y a près de 30 ans.

A partir des résultats de la simulation du tsunami type 1979, le calcul de dommages a été réalisé selon les principes d’évaluation de la vulnérabilité exposés précédemment et grâce à l’outil de simulation de scénario de risque BRICE@brgm (Sedan, 2012). Le scénario a tenu compte de la répartition et typologie actuelle du bâti, ainsi que de densité de population, hors saison et en saison touristique, 30 ans après l’évènement de 1979.

Dommages au bâti

Niveaux d’exposition des bâtiments du quartier de la salis (Antibes)

 

Sur 68 bâtiments :

25 subiraient une hauteur d’inondation supérieure à 0,75 m

 

34 bâtiments, la vitesse du courant est supérieure à 1,5 m/s

 

42 ont un niveau d’exposition égal à 2 (incapacité de fuite pour la population située à l’intérieur).

Préjudices humains

L’estimation des préjudices humains tient compte de la saison (été ou hiver) et du moment de la journée. La simulation indique des hauteurs d’inondation supérieure à 1,5 m et des vitesses de courant supérieure à 1 m/s dans le quartier de la Salis. Un niveau d’agression qui ne permet pas aux personnes de résister à l’inondation (quartier de la Salis, les plages, les promenades, les parkings et les rues adjacentes les plus fréquentées)

2000 et 4000 personnes le 15 août, milieu d’après-midi ;

60 à 80 personnes, le 15 janvier, milieu d’après-midi.

Dommages dans les ports

Antibes : plusieurs ports de plaisance ou de pêche, avec au total d’environ 3000 places, et un taux d’occupation de plus de 90%.

 

    Endommagement de 8,5% des bateaux.

Le port le plus endommagé serait celui de la Salis, avec un risque de mise au sec des embarcations (soit un fort risque d’endommagement) autour du 50% de l’effectif.

Sur les autres communes

Un même scénario pourrait impacter plusieurs milliers de personnes. On estime toutefois que la durée totale où les plages sont très fréquentées représente environ 7% sur le temps total de l’année.