ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Axe d’étude sur l’évaluation du risque : vers une meilleure quantification de la vulnérabilité

Deux projets récents, ont été menés en Provence-Alpes-Côte d’Azur pour améliorer la connaissance sur la vulnérabilité des enjeux vis-à-vis des mouvements de terrain. Le premier, localisé sur la commune de Marseille, s’est attaché à définir des échelles de dommages potentiels causés par les mouvements de terrain, le second, localisé sur le littoral Provence-Alpes-Côte d’Azur, a cherché à estimer la perception du risque lié aux mouvements de terrain par la population.

Scénario de risque mouvements de terrain en milieu urbain – Application à la ville de Marseille

Ce projet s’inscrit dans une étude globale de développement d’une méthodologie générique d’évaluation des risques liés aux mouvements de terrain dans les agglomérations urbaines. La ville de Marseille a été choisie pour tester et calibrer la méthode.

En quantifiant l’aléa en termes d’intensité et de fréquence ainsi que les interactions existant entre les phénomènes et les enjeux exposés, la méthodologie proposée permet in fine d’exprimer dans une carte unique les dommages attendus sur les 100 prochaines années en euros / hectares tous phénomènes et tous enjeux confondus.

Pour aller plus loin

La compréhension de la perception d’un risque par la population est essentielle pour élaborer des méthodes de gestion du risque adaptées aux besoins sociaux.

La perception du risque par la population est une des composantes de la vulnérabilité. Or, dans le cadre de l'évaluation des risques, cette partie est rarement étudiée.

Sur la commune de Carry-le-Rouet, une enquête de perception du risque a été réalisée auprès des usagers du littoral. Les résultats de cette enquête montrent que l'appropriation du littoral est différente selon les activités des usagers et le déni du risque est quotidien.

Ces résultats ont été intégrés dans l’analyse d’évaluation de la vulnérabilité en tant que composante du risque sur la commune de Carry-le-Rouet.

L’objectif final était de proposer une approche méthodologique de gestion du risque à l’échelle communale qui intègre cette analyse socio-économique notamment en termes de coût-avantage. Une des conclusions est que l’évaluation du risque ne se limite pas à un volet, mais que tous les champs doivent être évalués : champs de l’aléa, enjeux et approche socioéconomique du risque.