ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Cartographie de l’aléa mouvement de terrain à l’échelle d’un bassin de risque

Des cartographies d’aléa mouvements de terrain ont été réalisées sur deux bassins de risque de contextes différents : la vallée de la Roya (Alpes- Maritimes) et le bas Buëch-Laragnais (Hautes-Alpes). L’aléa a été cartographié dans un premier temps au 1/50 000e puis au 1/25 000e sur les secteurs où de forts enjeux ont été identifiés. Les premières cartes élaborées au 1/50 000e, en plus d’apporter une vision globale de l’aléa sur le bassin, ont permis de cibler les secteurs à étudier à une échelle plus précise.

Méthode utilisée

approche par expertise.

Facteurs d’instabilité retenus

  • la pente topographique (faible, moyenne, forte) ;
  • la nature lithologique ;
  • la compétence du matériau.

Typologie : cinq phénomènes

  • les glissements de terrain
  • les chutes de blocs et éboulements
  • les effondrements de cavités souterraines
  • les coulées de boue
  • le ravinement.

Des subdivisions ont été faites pour les phénomènes de glissement et de chutes de blocs.

Remarques

  • l’aléa est hiérarchisé en trois classes ;
  • les facteurs d’instabilité permanents ne sont pas pris en compte.

Inventaire des événements mouvements de terrain sur les zones d’étude et cartographie d’aléa au 1/50 000e

Les cartes d’aléa au 1/50 000e sont obtenues en combinant les données géologiques et stratigraphiques avec d’autres caractéristiques physiques : drains naturels, pente, falaises, et en évaluant des distances de propagation (notamment pour les chutes de blocs).

Cartographie au 1/25 000e sur les zones où des enjeux sont identifiés

Dans la démarche générale, les méthodologies de cartographie au 1/25 000e et au 1/50 000e sont identiques. Dans le détail, la méthodologie du 1/25 000e évalue plus finement les facteurs d’instabilité permanents (voir l'article sur les paramètres d'évaluation de l'aléa) grâce à une expertise de terrain plus approfondie. Les zones de propagation des blocs susceptibles de s'ébouler sont étudiées à l'aide de logiciels .

Analyse des zones de propagation des blocs

Analyse des trajectoires de propagation des blocs

En plus de la pente et de la lithologie, la carte d’aléa au 1/25 000e tient compte des paramètres suivants :

  • épaisseur des formations ;
  • pendages;
  • indices d’instabilité (état de fracturation de la roche).

Pour aller plus loin