ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Cartographie de l’aléa mouvements de terrain sur le réseau routier : illustration dans le département des Alpes Maritimes.

Afin d’améliorer la protection contre les éboulements rocheux se produisant sur le réseau routier du département, la direction des routes du Conseil Général des Alpes-Maritimes réalise une cartographie de l’aléa lié à ces phénomènes (aléa falaise) sur l’ensemble du linéaire routier. Cette cartographie, basée sur la méthode développée par le Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (LCPC), permet de planifier les travaux de protection ou de réhabilitation à mettre en oeuvre sur les tronçons particulièrement exposés à cet aléa.

L’ensemble du linéaire routier est visité sur le terrain. L’aléa est apprécié qualitativement à dire d’expert. Le géologue se déplace le long du linéaire routier et remplit une fiche descriptive de l’affleurement : falaise à l’aplomb de la route, versant et falaise déportée.

Quatre paramètres sont évalués (notés) :
• probabilité de chute = probabilité de décrochement de pierres ou de blocs (fonction de la topographie, des discontinuités...) ;
• protections existantes : peuvent être passives ou actives. La protection peut être partielle ou totale ;
• indices morphologiques : signes apparents, témoins d’un événement passé (empreinte d’un bloc éboulé, discontinuités...) ;
• végétation défavorable : racines ouvrant les discontinuités.

Sur le versant, a présence de végétation est supposée favorable, elle va jouer un rôle protecteur vis-à-vis des chutes de blocs.

Les notes sont reprises dans un tableau de synthèse qui permet de déterminer l’aléa global affectant le tronçon routier.

L’aléa est ensuite visualisé sur fond cartographique. Une planification des travaux de protection des falaises est établie à
partir de la carte. Actuellement, les cartes sur les routes principales et secondaires sont entièrement réalisées, la couverture des dessertes locales est en cours.