ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Cartographie de l’aléa retrait gonflement des sols argileux à l’échelle départementale

Un programme de cartographie de l’aléa retrait gonflement des sols argileux mené par le BRGM pour le compte du MEDDTL est en cours sur l’ensemble du territoire national. La région Provence-Alpes-Côte d’Azur sera entièrement couverte début 2011.

L’objectif est de produire sur chaque département métropolitain une carte qui délimite les zones a priori sujettes au phénomène de retrait-gonflement et de hiérarchiser ces zones selon un degré d’aléa croissant. Ces documents servent de base pour l’élaboration des PPR (voir l'article sur les PPR).

Méthodologie nationale

La méthodologie suivie pour la réalisation de ces cartographies se résume en 3 étapes :

1. Réalisation des cartes de susceptibilité
Les formations géologiques argileuses et marneuses sont identifiées à partir des cartes géologiques au 1/50 000e. Le niveau de susceptibilité de chaque formation est caractérisé en fonction de trois critères (géotechnique, minéralogique, lithologique).

La carte de susceptibilité est obtenue en attribuant à chaque formation argileuse ou marneuse le niveau de susceptibilité préalablement défini.

2. Recensement des sinistres liés au retrait gonflement des argiles
Les sinistres associés au retrait-gonflement des sols argileux sont recensés et localisés. Pour chaque formation identifiée comme argileuse, une densité de sinistre est estimée en tenant compte de l'urbanisation.

3. Cartographie de l’aléa

Le niveau d’aléa de chaque formation à composante argileuse résulte d’une combinaison de son niveau de susceptibilité et de la densité de sinistres observés à ce jour.

Etat d’avancement de la cartographie
    
La carte d'aléa est disponible en ligne sur www.argiles.fr

 

Formations argileuses “remarquables”

Sur les 5 départements déjà cartographiés, les formations argileuses classées en aléa fort occupent environ 1,5 % de surface cumulée. Parmi les plus étendues, on peut citer :

  • des formations à prédominance marneuse telles que les marnes de Viens, les marnes du Crétacé moyen (l’Aptien et Gargasien) affleurant principalement dans les Alpes de Haute-Provence ;
  • des formations plus hétérogènes telles que les sables et argiles verts de Mormoiron, les argiles, marnes et grès du Crétacé supérieur qui affleurent dans le Vaucluse pour les premières,dans les Bouches-du-Rhône pour les secondes.

Les cartes et rapports sont consultables et téléchargeables sur www.argiles.fr. L'échelle des cartes étant le 1/50 000e, l'information est indicative à l'échelle parcellaire. Seule une étude géotechnique centrée sur la parcelle peut permettre d'établir un diagnostic fiable et définitif quant à la nature exacte du sous-sol et de son exposition vis-à-vis du phénomène de retrait-gonflement.

Pour aller plus loin