ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Cartographies informatives multiphénomène 1/25 000e

Les cartographies informatives sont un outil important pour la connaissance des risques qui affectent un territoire.

Dans les zones de montagne, en complément des cartographies thématiques préexistantes mais ne traitant qu’un seul type de phénomène (avalanches ou inondations), il est apparu utile, d’abord de compléter l’information cartographique par le recensement des sites de glissements de terrain ou de chutes de blocs et aussi de synthétiser toutes les informations disponibles en une série de cartes multiphénomène facilement superposables.

1. Origine

En zone de montagne et notamment depuis 1970, plusieurs programmes de cartographies informatives ont été réalisés, par exemple :

  • Les Cartes de Localisation des Phénomènes Avalancheux (CLPA) ;
  • Les Atlas des Zones Inondables (AZI) ;
  • Les cartes des Zones Exposées à des Risques liés aux MOuvements du Sol et du sous-sol (ZERMOS) ;

Les cartes ci-dessus (toutes réalisées au 1/25 000 e ) et d’autres encore constituent des sources d’information précieuses mais parfois disparates ou insuffisantes dans les zones de montagne, très fréquemment soumises à plusieurs types de risques à la fois.

2. Méthode de réalisation

Ces cartes sont élaborées en 4 étapes successives :

 

Une phase préparatoire documentaire

Elle consiste à rassembler les données disponibles sur le bassin de risque à étudier (cartes préexistantes, études disponibles, témoignages et événements connus, ...).

 

De la photo-interprétation

Les phénomènes naturels sont inscrits dans le paysage. En grande partie, la photo-interprétation permet de repérer leur localisation. Elle est réalisée à partir d’une vision stéréoscopique de photographies aériennes, la précision et la qualité des informations étant aujourd’hui très bonnes. Cette étape nécessite l’intervention d’un expert habilité.

 

Des visites de terrain

Quel que soit le type de phénomène à localiser, les étapes préalables ne sont pas suffisantes et le parcours des territoires à cartographier est indispensable. C’est sur le terrain que sont validées les limites des zones à cartographier. Cette étape nécessite l’intervention d’un expert habilité.

 

Des analyses et synthèses

La dernière étape consiste à confronter les données issues des trois approches successives et complémentaires (historique et documentaire, photo-interprétation, terrain). Elle permet les délimitations définitives.

 

3. Financement, réalisation

Un programme de cartographies informatives multiphénomène au 1/25 000 e a été lancé en 2007 dans le département des Hautes-Alpes. Il est piloté par la Direction Départementale de l’Equipement des Hautes Alpes et financé par le ministère en charge de l’Environnement. Ces cartes informatives multiphénomène peuvent aussi être réalisées au moment de l’élaboration des PPR.

 

4. Mise à disposition de l’information

Cartes disponibles en commune.

 

Apports en termes de connaissance des risques

La connaissance des phénomènes historiques ou décelables par expertises.

Apports en termes de gestion du risque et d’aménagement

  • Base de travail et d’information pour l’élaboration des cartes d’aléa et de risque, notamment lors de l’établissement des PPR.
  • Mise en place d’actions pour diminuer le risque : prévention, déclenchements, alerte, évacuation.