ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Charte de la plate-forme des risques majeurs en région PACA

Genèse du projet

La région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, la DREAL et le BRGM collaborent depuis plusieurs années pour améliorer la connaissance et diffuser l’information relative aux différents risques majeurs qui peuvent affecter la Région.

Ainsi, dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région 2000-2006, des atlas départementaux des risques naturels majeurs ont été mis en oeuvre. Ces données ont progressivement été rassemblées dans une base de donnée nommée RiskPACA.

Il est apparu nécessaire par la suite d’améliorer la mise à disposition et le partage de ces informations avec les différents acteurs de la gestion des risques et le grand public. Un site internet dédié a donc été développé dans le cadre du CPER 2007-2013 pour, d’une part valoriser les productions antérieures des trois partenaires initiaux, mais également diffuser les productions de différents acteurs institutionnels afin d’avoir une vision la plus complète possible de l’ensemble des phénomènes qui peuvent avoir des conséquences dommageables sur la région.

 

Objectifs et partenaires

Les pilotes du projet plate-forme sur les risques majeurs (Base de données RiskPACA + portail Internet) sont le Conseil régional et la DREAL Provence Alpes-Côte d’Azur en partenariat avec le BRGM. L’ensemble des acteurs institutionnels qui ont bien voulu contribuer à cette plate-forme Internet par la mise à disposition de données sont recensés en annexe du présent document.

La région PACA est concernée par de multiples phénomènes naturels ou anthropiques qui ont généré par le passé des dommages importants. L’étude de ces phénomènes, la gestion des politiques de prévention ou la gestion de crise sont de la responsabilité de différents acteurs : services de l’Etat, établissements publics, collectivités locales, associations, d’où une dispersion de la connaissance qui constitue un frein à la lisibilité d’ensemble des actions qui peuvent être menées.

La plate-forme risques majeurs a par conséquent pour objectifs :

  • De disposer d’un site internet qui permette de valoriser un certain nombre d’informations, de connaissances, de données techniques afin de disposer d’une vision globale de la thématique risques majeurs en Provence-Alpes-Côtes-d’Azur ;
  • De constituer un espace d’échanges entre acteurs sur la thématique des risques, les liens avec l’aménagement du territoire et les aspects multirisques ;
  • De développer la mémoire, la culture et la prévention des risques majeurs ;
  • De relayer et mettre en valeur, les informations qui relèvent du domaine des risques publiées sur des sites locaux (communes, départements …)

Il convient de préciser que la plate-forme risques majeurs n’a pas pour objectif de se substituer aux différents sites existants lesquels peuvent fournir des informations sur les risques majeurs au niveau local.. L’ambition a été de créer une porte d’entrée régionale qui permette de présenter les données (géographiques ou non) des différents partenaires ou d’orienter l’internaute vers des sites spécifiques lorsque l’information n’a pas été capitalisée dans la BD Risk PACA.

 

Modalités de mise à jour

Les modalités actuelles seront poursuivies avec des évolutions de l’interface à prévoir en 2012 .

 

Intérêt pour le grand public

 

Diffusion de la connaissance

La plate-forme des risques a pour vocation première de diffuser la connaissance sur les risques naturels et technologiques auprès du public afin d’intégrer le citoyen à la gestion du risque.

 

Information et communication

La plate-forme des risques a également l’obligation de vulgariser toute cette connaissance acquise et mise à disposition du public, pour qu’elle soit abordable et compréhensible par le plus grand nombre, notamment sous la forme de fiches pédagogiques, de cartographies interactives.

 

Mise à jour d’un SIG alimentant la base de données RiskPACA

La plate-forme a pour vocation de centraliser et alimenter la base de données RiskPACA sous la forme d’un SIG, dans lequel les données numériques relatives aux risques naturels et technologiques sont saisies et mises à jour deux fois par an. L’objectif est de donner au public une première information technique qui s’inscrit dans la connaissance générale sur les risques et dans l’information préventive.

 

Intérêt pour les professionnels

 

Coopération entre les acteurs

Une des vocations de cette plate-forme est de permettre la concertation entre les acteurs en charge de la gestion des risques et les techniciens et chercheurs qui étudient les phénomènes, par le biais d’échanges (forums), et de réunions annuelles.

 

Outil d’aide à la décision et à la gestion des risques

La plate-forme doit également servir d’outil d’aide à la décision et à la gestion des risques en rassemblant l’ensemble des documents d’information, règlementaires, cartographiques, texte législatifs et réglementaires, décrets, études scientifiques… utiles à la gestion des risques.

 

Mise à jour d’un SIG alimentant la base de données RiskPACA

La plate-forme a pour vocation de centraliser et alimenter la base de données RiskPACA sous la forme d’un SIG, dans lequel les données numériques relatives aux risques naturels et technologiques sont saisies et mises à jour deux fois par an. L’objectif est de mettre à disposition des professionnels les documents nécessaires à la réalisation de leurs études d’aménagement, d’urbanisme ou tout document de communication à destination du public.

 

Réseau de mesures

Une des vocations de la plate-forme est également de recenser et de suivre les réseaux de mesures mis en place dans le cadre d’études scientifiques, comme par exemple le suivi du trait de côte, le suivi d’un glissement de terrain actif…

 

Appui aux collectivités

La plate-forme doit également permettre la constitution d’un comité d’experts à travers des organismes scientifiques et techniques et des experts en risques naturels afin de pouvoir aider et apporter des réponses techniques aux collectivités.