ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Evaluation de l'aléa

L’évaluation de l’aléa est à l’heure actuelle la composante principale du risque mouvements de terrain. Elle repose sur l’estimation de la probabilité d’occurrence du phénomène dans des délais donnés, et de l’intensité possible du phénomène. La probabilité d’occurrence peut-être évaluée en estimant la prédisposition du site aux mouvements de terrain qui dépend de nombreux facteurs d’instabilité (nature géologique, pente, hydrogéologie, etc.) et des signes d’activité observés. L’intensité est le plus souvent évaluée de manière indirecte en fonction de l’importance des parades à mettre en oeuvre pour traiter le risque.

En savoir plus...

Plusieurs méthodes existent pour qualifier l’aléa : l’analyse par expertise, l’analyse statistique et l’évaluation déterministe basée sur un modèle de stabilité. Le choix de la méthode dépend de la qualité et de la quantité des données disponibles, des délais et des moyens disponibles, des objectifs de l’évaluation, des enjeux. Les deux premières méthodes ne tiennent pas compte des facteurs déclenchant. L’approche déterministe nécessite de disposer d’une grande quantité de données.

En savoir plus...

En région Provence-Alpes-Côte d’Azur, il existe plusieurs cartographies de l’aléa mouvements de terrain établies à des échelles variant du 1/500 e au 1/1 000 000 e. Le choix de l’échelle de cartographie dépend des objectifs de l’évaluation de l’aléa (aménagement du territoire, établissement des PPR, préparation à la gestion de crise, information du public). La cartographie de l’aléa à l’échelle régionale ou départementale permet de délimiter les bassins de risque et d’orienter l’évaluation locale de l’aléa sur les secteurs prioritaires.