ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Feux de forets

En région méditerranéenne française, l’incendie de forêt concerne des territoires étendus et a des conséquences paysagères, écologiques, socio-économiques mais aussi humaines. On dénombre plus de 2 600 feux de forêts et 24 000 hectares d’espaces naturels brûlés par an en moyenne (Prométhée, 1973-2008 sur l'ensemble des 15 départements du Sud de la France). Les bilans sont parfois très lourds comme en 2003 avec 10 morts, des dizaines d’habitations touchées et plus de 60 000 ha brûlés.

Voir l'article sur le phénomène feux de forêts

En zone méditerranéenne, la coordination des actions est confiée, depuis 1987, au Préfet des Bouches-du-Rhône, préfet de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et Préfet de la Zone de défense sud.

Ainsi a été mise en place la Délégation à la Protection de la Forêt Méditerranéenne (DPFM) qui, entre autres, met en œuvre les crédits du Conservatoire de la forêt méditerranéenne, assure une coordination de l'élaboration, du suivi et de l'évaluation des programmes techniques. Le partenariat financier entre l'Etat et les régions est par ailleurs organisé dans le cadre des contrats de plan Etat-Région et de conventions annuelles.

Un établissement public qui regroupe quatorze Conseils Généraux du sud méditerranéen a été mis en place en 1963 : l'ENTENTE interdépartementale en vue de la protection de la forêt et de l’environnement contre l’incendie, devenue en 2008 l’Entente pour la Forêt Méditerranéenne. Cet établissement informe le public, expérimente les nouveaux matériels, participe à la formation des spécialistes de la lutte et de la prévention, et contribue à la cartographie des équipements de protection.

A côté de l’Etat et des collectivités territoriales, des associations comme les Comités Communaux des Feux de forêts (CCFF) font partis intégrantes du dispositif de prévention. Sous l’autorité du Maire ils sont chargés d’informer, de surveiller les massifs ou d’assister les secours.

La connaissance scientifique du phénomène feu de forêt est essentielle pour définir une politique de prévention cohérente. Des universités ou des établissements publics comme l’INRA et le CEMAGREF, contribuent dans de nombreux domaines à faire progresser la recherche.

Voir l'article sur la méthodologie de caractérisation et de cartographie des interfaces habitat/forêt

Voir l'article sur le guide technique sur l’amélioration de la connaissance des causes de départ de feu de forêt

Dans chaque département de la région, un Plan Départemental de Protection de la Forêt Contre les Incendies (PDPFCI) permet d’élaborer et de planifier l’ensemble de la politique de gestion du risque. Le cas du PDPFCI des Alpes de Haute-Provence sera développé.

Voir l'article sur le PDPFCI

Il convient enfin de souligner la mise en place entre 2005 et 2008 d’une collaboration entre 9 régions méditerranéennes dans le cadre de l’opération cadre INCENDI (OCR INCENDI).Ce partenariat a permis au travers des différents échanges et retours d’expérience de poser les bases d’une future politique euroméditerranéenne de la gestion du risque feu de forêt.

Pages en relation :