ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Les glissements de terrain

Qu’est-ce qu’un glissement de terrain ?

Un glissement de terrain correspond à un déplacement généralement lent (de quelques millimètres par an à quelques mètres par jour) sur une pente, le long d’une surface de rupture dite surface de cisaillement, d’une masse de terrain cohérente, de volume et d’épaisseur variables : quelques mètres cubes dans le cas du simple glissement de talus ponctuel à quelques millions de mètres cubes dans le cas d'un mouvement de grande ampleur pouvant concerner l'ensemble d'un versant.

Quels sont les types de glissement de terrain ?

Trois types de glissement sont distingués en fonction de la géométrie de la surface de rupture :

  • glissement plan ou translationnel, le long d’une surface plane ;
  • glissement circulaire ou rotationnel, le long d’une surface convexe ;
  • glissement quelconque ou composite lorsque la surface de rupture est un mélange des deux types.

Quelles sont les indices, les manifestations et les phénomènes induits par les glissements ? 

Indices caractéristiques d’activité d’un glissement : niche d’arrachement, fissures, bourrelets, arbres basculés, zone de rétention d’eau, fissuration des bâtiments, déformation des routes, etc.

 

Phénomènes aggravants pouvant résulter de glissements de terrain :

Selon le contexte ces phénomènes peuvent être plus dommageables que le glissement de terrain dont ils résultent.

Comment se forme un glissement de terrain ?

Lorsque les forces s’exerçant sur une pente (forces motrices) dépassent la résistance des matériaux constitutifs de cette pente (forces résistantes), celle-ci subit une rupture et un glissement de terrain se produit. La rupture de l’équilibre a pour origine soit l’augmentation des forces déstabilisantes, liées à la gravité, soit la diminution des forces résistantes (ou stabilisantes).

Quels sont les facteurs d’instabilité ?

La répartition géographique des événements glissement de terrain en Provence-Alpes-Côte d’Azur

À l’échelle régionale, les principales formations concernées sont toutes les formations meubles du Quaternaire, peu consolidées sujettes aux glissements superficiels, et les formations à dominante marneuse du Secondaire. Les Terres noires (Jurassique) et les moraines (formation glaciaire) notamment peuvent donner naissance à des glissement - coulées de grande ampleur. C’est le cas dans les départements alpins, où le relief est favorable à l’apparition de ce phénomène. 

Pour aller plus loin