ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Mesures de protection contre les effondrements et affaissements

Pour se protéger des phénomènes d’affaissement/effondrement, des mesures de confortement des cavités souterraines peuvent être réalisés : remblaiement total ou partiel de la cavité, protection des parois/piliers des cavités souterraines contre l’altération, renforcement par pilier…

Remblaiement total

Principe : supprimer l’essentiel du vide souterrain par mise en place de matériaux sans liant hydraulique (déblais, terre, sable...(réservé essentiellement aux cas où les enjeux en surface ne sont pas sensibles aux tassements différentiels)).

Cela peut se faire :

  • Par engins mécaniques (bulldozers) si accès : matériau amené, ou déversé par puits et repris ensuite.
  • Par déversement gravitaire ou par injection à la lance :

- Voie humide : sable + eau de transport, forages diam 100 à 200 mm tous les 10 m ;
- Voie semi-humide : 50 % terre + 50 % eau, puits gros diam (0,7 à 1 m) tous les 20 m ;
- Voie sèche puits diam 100 à 400 mm, à distance réduite.

Remblaiement partiel

Principe : remplir certaines zones du vide, sous construction par exemple, par matériaux avec liant hydraulique (résistance mécanique accrue (4 à 5 MPa).

Protection des parois contre l’altération

Principe : en cas de parois constituées de matériau sensible à l’altération (réductions naturelles de leurs caractéristiques mécaniques) : projection de béton projeté (protection + renforcement).

Consolidation par plots en coulis à fort angle de talus naturel injecté depuis la surface

Principe : création d’appuis supplémentaires réduisant la portée du toit de la cavité. Ces plots rigides jouent le rôle de nouveaux piliers.

Utilisation : quand on veut garder l’usage d’une cavité et que la réalisation de piliers depuis l’intérieur de la cavité n’est pas possible.

Protection des piliers contre l’altération

Principe : la protection des piliers contre la desquamation (qui amène à la rupture à plus ou moins long terme par réduction de la section du pilier) se fait traditionnellement par du béton projeté drainé.

Renforcement par piliers

Principe : transmettre au plancher de la cavité le poids des terrains et des surcharges éventuelles (surface piliers représentant 20 % de la surface à protéger).Cela suppose que l’on ait accès dans de bonnes conditions de sécurité au secteur à conforter. Cette solution de confortement est inadaptée pour des cavités dans le gypse ou dans des formations soumises à une dissolution évolutive.

Boulonnage du toit

Principe : armer la masse rocheuse du toit, pour la rendre capable de reporter le poids des terrains sur les piliers et rendre le toit monolithique (bancs horizontaux) et empêcher le mouvement des diaclases.

Maintenance gestion

Tout ouvrage de protection et/ou de stabilisation doit faire l'objet de visites périodiques et d'inspections détaillées suivies de corrections en cas d'anomalies relevées, que ces dernières soient dues à une évolution de type vieillissement normal ou à des sollicitations en rapport avec le type de phénomène justifiant la présence de l'ouvrage de protection (cf. Guide Technique Maintenance des ouvrages de protection contre les instabilités rocheuses - Pathologie et gestion des ouvrages - LCPC).

 

Maintenance/gestion : tout ouvrage de protection et/ou de stabilisation doit faire l'objet de visites périodiques et d'inspections détaillées suivies de corrections en cas d'anomalies relevées, que ces dernières soient dues à une évolution de type vieillissement normal ou à des sollicitations en rapport avec le type de phénomène justifiant la présence de l'ouvrage de protection.