ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Mesures de protection contre les instabilités rocheuses - parades actives

Les parades actives consistent à éviter que le phénomène se manifeste en supprimant les masses rocheuses, en les fixant ou en évitant leur altération.
 

Purge

La purge consiste à éliminer les pierres, blocs et masses les plus instables. Les techniques employées sont généralement “douces” pour éviter de créer de nouvelles instabilités. Leur mise en oeuvre nécessite des équipes spécialisées. C’est une technique efficace à court terme seulement qui doit être renouvelée périodiquement.

Reprofilage

Le reprofilage consiste à modifier le profil d’un talus ou d’un versant rocheux en supprimant les volumes rocheux potentiellement instables (chandelles, écailles, surplombs marqués, etc.). Les techniques utilisées sont variées (marteau perforateur, écarteurs hydrauliques, pelle mécanique, minage, etc.). Il faut disposer à l’aval d’une zone de réception adaptée

Soutènement

Il s’agit d’une structure massive consistant à maintenir en place une masse instable bien délimitée. C’est la solution retenue lorsqu’il apparaît difficile de purger ou d’ancrer la masse instable. Ce sont des ouvrages qui peuvent être très coûteux en fonction de leur taille et de leur complexité et généralement peu esthétiques.

Filets et grillages plaqués

Constitué par une nappe de filets ou de grillages plaqués contre le rocher, ce type de protection a pour but d’éviter tout départ de blocs ou de pierres. Les filets plaqués sont utilisés en stabilisation locale de masse (emmaillotage) ou pour traiter des surfaces plus vastes. Ils ne protègent pas contre les éboulements en masse.

Béton projeté

Ce dispositif de protection consiste à projeter à la surface d’une paroi rocheuse ou d’un talus, protégés ou non par un grillage ou un treillis soudé, une coque de béton. Le béton projeté (appelé également “gunitage”) est utilisé en protection sur les talus rocheux très fracturés, en consolidation de talus dans les alternances de couches dures et tendres, en travaux souterrains. Il lui est généralement associé un dispositif de drainage.

Ancrages

Les ancrages peuvent être de 2 types : soit passifs, soit actifs (voir l'article sur la stabilisation des glissements de terrain).Les ancrages sont utilisés pour stabiliser des blocs individualisés, pour conforter des talus rocheux, pour amarrer les grillages ou les filets, etc.

Ouvrages complexes

Parfois, les instabilités peuvent être combinées : à la fois instabilités de type glissement et rocheuses. Il est nécessaire alors de mettre en place plusieurs types d’ouvrages de protection sur le versant instable.

Maintenance gestion

Tout ouvrage de protection et/ou de stabilisation doit faire l'objet de visites périodiques et d'inspections détaillées suivies de corrections en cas d'anomalies relevées, que ces dernières soient dues à une évolution de type vieillissement normal ou à des sollicitations en rapport avec le type de phénomène justifiant la présence de l'ouvrage de protection (cf. Guide Technique Maintenance des ouvrages de protection contre les instabilités rocheuses - Pathologie et gestion des ouvrages - LCPC).