ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Protection contre le risque

La réduction du risque sismique passe par la réduction de la vulnérabilité des bâtiments

Ce n’est pas le séisme qui tue mais le bâti ! Contrairement à d’autres phénomènes naturels comme les inondations, les avalanches ou les chutes de blocs qui peuvent être en elles mêmes meurtrieres, les victimes d’un séisme ne sont pas dues au phénomène mais à ses conséquences sur le bâti. La réduction de la vulnérabilité des habitations par la construction parasismique est l’action la plus efficace pour diminuer les conséquences d’un séisme.

Cependant, dans la mesure où l’onde sismique peut être amplifiée dans certaines zones, où des mouvements de terrain peuvent être provoqués par la secousse, il faut aussi prendre en compte le risque sismique dans une politique globale d’aménagement du territoire.

Certains ouvrages, dits « à risque spécial » comme les installations nucléaires, les barrages ou les sites industriels sont menaçants dans la mesure où s’ils sont endommagés par un séisme ils sont susceptibles de générer eux mêmes des dommages. Ce type de risque fait l’objet d’une gestion et d’une réglementation particulière.

Les pays frontaliers comme l’Italie et la Suisse ont beaucoup travaillé sur la réduction de la vulnérabilité du bâti ancien. Des travaux de coopération transfrontaliere ont permis de mettre à disposition sur ce site une documentation intéressante.

Ci dessous, T. Winter, chargé de mission risque naturels au BRGM insiste sur l’importance de l’appropriation du risque par la population et les responsables publics dans l’efficacité des politiques de réduction du risque sismique.

Microzonage, vulnerabilité et risque

Intervention de T. Winter le 11 juin 2009 à Saint Cannat