ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Quel est l'aléa sismique en région?

Aléa, vulnérabilité, risque de quoi s’agit-il ?

Le risque se caractérise par deux composantes :

  • l’aléa, c’est-à-dire la probabilité d’occurrence d´un événement donné ;
  • la vulnérabilité des enjeux, qui exprime la gravité des effets ou des conséquences de l´événement sur les biens considérés.

Pour évaluer l’aléa en un lieu donné, la démarche consiste à :

  • localiser les failles actives ;
  • évaluer leur activité ;
  • prendre en compte les conditions géologiques et topographiques locales pour évaluer les modifications de la vibration sismique.

Cartographie de l’aléa sismique

La région PACA correspond à l’une des régions les plus sismiques de la métropole française comme le montre la carte d’aléa ci-contre.

Cette carte est réalisée à partir des connaissances sur la géologie dynamique et des données sur les secousses sismiques historiques disponibles sur environ 1000 ans et sur les secousses enregistrées depuis plus de 40 ans. Elle ne tient pas compte des effets de site.

L’activité sismique dans la région

 

 

Une vingtaine de séismes sont ressentis chaque année dans le sud est de la France. Un séisme de magnitude 3,5 est enregistré en moyenne tous les ans, et un séisme de magnitude supérieure à 4,5 est observé tous les dix ans en moyenne. Sur le globe, chaque jour se produisent une vingtaine de séismes de magnitude supérieure à 4 (Source LGIT).

 

 

La sismicité enregistrée au niveau de la région PACA est qualifiée de moyenne au regard d’autres parties du globe et notamment du bassin méditerranée (Grèce,Turquie, Sud de l’Italie, Maghreb). A titre de comparaison, le récent séisme d’Aquila (Italie) était de magnitude 6,3, celui d’Izmit (Turquie) de magnitude 7,8 et celui de Valdivia (Chili), le plus fort séisme jamais enregistré, de magnitude 9,5 sachant qu’augmenter la magnitude d’une unité équivaut à multiplier par 30 l’énergie libérée !

La magnitude des séismes enregistrés ces quatre dernières décennies en région PACA reste inférieure à 5,0. Néanmoins, proche de la région, le 23 juillet 1963, un séisme de magnitude entre 5,7 et 6,0 a été enregistré à environ 80 km au large de San Remo.

Les zones alpines (Briançonnais, Embrunnais, Ubaye, Mercantour), des Alpes maritimes, au large de la côte d’Azur (Mer Ligure), et des environs de Digne et de Castellane correspondent à des secteurs où la sismicité est plus fréquente ou de magnitude généralement plus élevée que dans le reste de la région PACA.

Depuis janvier 2003, plusieurs milliers de petites secousses ont été enregistrées dans la région de la Haute vallée de l’Ubaye. Leur magnitude n’a pas dépassé 3.

Depuis quelques décennies, les Alpes maritimes et la Ligurie enregistrent un séisme de magnitude supérieure à 4,0 tous les 5 à 6 ans. Le dernier enregistré est celui du 2 septembre 2006, de magnitude 4,2 localisé dans l’arrière pays de Vintimille.

La profondeur des séismes enregistrés en région PACA est en général comprise entre 5 km et 20 km. Il s’agit donc d’une sismicité superficielle, l’essentiel des ruptures sismiques étant initié dans la partie supérieure de la lithosphère.

Voir en ligne : Les derniers séismes en Provence et dans le monde sur le site de l’USGS