ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Quelques événements mouvements de terrain marquants dans les Alpes-Maritimes

Glissements de terrain et coulées de boue, chutes de blocs, effondrements… De par son relief escarpé de moyenne et basse montagne et sa géologie très variée, le département est fortement exposé aux mouvements de terrain. Ces derniers sont particulièrement fréquents sur le réseau routier qui suit les vallées creusées par les nombreux cours d’eau qui traversent le territoire.

Le glissement catastrophique de Roquebillière de novembre 1926

Dans la nuit du 23 au 24 novembre 1926, un gigantesque glissement de terrain s’est déclenché dans le versant sur lequel est construit le village de Roquebillière. Les volumes déplacés furent estimés à 2 – voire 3 millions de mètres cubes. Le mouvement a pris naissance dans des formations glaciaires meubles recouvrant un substratum hétérogène composé de marne, argile et gypse. De fortes pluies furent enregistrées avant l’événement. Actuellement, des glissements ponctuels de petites dimensions sont encore enregistrés, témoignant du mouvement ensemble du versant.

Coulées de boue à Menton (1952)

Le 24 avril 1952, des coulées de boue de grande ampleur ont dévasté une partie de la ville de Menton. Bilan : 90 constructions emportées, 15 morts et 35 blessés. Des glissements de terrain superficiels sont à l’origine de ces coulées boueuses. Des pluies torrentielles ont déferlé sur la commune pendant plusieurs jours, provoquant la saturation des terrains meubles de couverture (matériaux sableux et blocs issus de l’altération de flyschs gréseux) puis leur déstabilisation. Bien que moins étendus, de tels phénomènes se sont reproduits depuis (2000, 2008).

Éboulement sur la route de Castérino le 22 avril 2006

Le 22 avril 2006, plusieurs centaines de tonnes de roches se sont éboulés sur la RD 91,emportant la route sur plus de 50 m de longueur. La route menant au village de Castérino, point d’entrée dans la Vallée des Merveilles, fut coupée pendant près de 2 mois.

Éboulement dans la vallée de la Tinée en février 2006

Le 25 février 2006, en pleine saison des sports d’hiver, un éboulement de plusieurs centaines de mètres cubes bloqua la route RD 2207 menant aux stations de ski de la Tinée.Ces événements sont récurrents le long de la départementale, ils se produisent dans les formations indurées et fracturées dans lesquelles la rivière de la Tinée a creusé son lit.

Glissement de La Clapière (Saint-Étienne-de-Tinée)

Le versant de La Clapière est soumis à un glissement de terrain de grande ampleur mobilisant 30 à 50 millions de mètres cubes de terrain. Des signes d’instabilité remontant au 18ème siècle sont relevés dans les archives. De part ses dimensions et les enjeux menacés, le glissementestsurveillé [PR9] depuis les années 1970.Des aménagements ont également été réalisés afin de limiter les dommages potentiels : déviation de la route d’accès au village de Saint-Étienne-de-Tinée,tunnel de dérivation des eaux de la Tinée.

Le glissement d’Entraunes de 1960

Dans la nuit du 18 au 19 mai 1960 s’est produit un glissement de terrain mobilisant plus de 100 000 tonnes de matériaux sur une distance de 100 m. La route fût coupée, isolant le village d’Esteing plusieurs jours.

Glissement sous-marin de l’aéroport de Nice (1979)

Le 16 octobre 1979, pendant des opérations de remblayage associées à l’extension de l’aéroport, un glissement sous marin de grande ampleur se produisit, faisant disparaître dans la mer une partie de l'aéroport. Consécutivement, après une baisse relative du niveau de la mer, un raz de marée de plusieurs mètres submergea le littoral sur un front de 100 km environ. À l'époque, outre des dégâts matériels importants et des interrogations concernant les modalités de construction de l'aéroport et sa stabilité, cette catastrophe causa la mort de plusieurs personnes.