ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Quelques évènements mouvements de terrain marquants en Vaucluse

Si les éboulements rocheux et glissements de terrain se produisent ponctuellement sur le département, les phénomènes de type coulées de boue, affaissement et effondrement sont quant à eux, plus fréquents. Ces événements, parfois de grande ampleur, peuvent occasionner de sérieux dégâts.

Éboulement sur la commune de Bonnieux en 1921

Dans la nuit du 24 au 25 août 1921, un éboulement de plusieurs tonnes de roche s’est produit sur la commune de Bonnieux, provoquant la destruction de trois immeubles, et la mort de deux personnes et six chevaux. Le journal “Le courrier du Midi” rapporte les événements de cette nuit.

Glissement de terrain (ou coulée de boue) sur la commune de Caseneuve en 1863

Le “Mercure aptésien” rapporte la catastrophe de janvier 1863 :“Au dehors le pays offrait le spectacle d’un véritable cataclysme. Sur une étendue d’un kilomètre environ, le terrain s’effondrait ou s’entrouvrait en crevasses larges et profondes, les grands arbres tombaient avec fracas, les champs situés sur les pentes s’éboulaient les uns sur les autres […]”.

Coulée boueuse sur Bédoin en décembre 2003

Le 2 décembre 2003, une coulée de boue et de gravats de près de 50 cm d’épaisseur a traversé la commune sur plus de1 km. Suite à de fortes pluies, les torrents situés en amont sont entrés en crue. Les eaux de débordement ont emporté les matériaux meubles qui sont venus alimenter la coulée.

Effondrements de grande ampleur à répétition sur Gargas

Plusieurs effondrements se sont produits après l’arrêt de l’exploitation des carrières souterraines d’ocre de Gargas. En 1960 et 1963, puis plus récemment en 1994 et 1995, certaines galeries se sont effondrées, produisant en surface des fontis de plusieurs dizaines de mètres de diamètre (30 à 40 m).

Retrait-gonflement des sols argileux de Mormoiron

Avec 3 arrêtés de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle liés au phénomène (1993,2000 et 2008), Mormoiron fait partie des communes fortement concernées par le phénomène de retrait-gonflement des argiles. La cartographie de cet aléa sur le département du Vaucluse, réalisée par le BRGM (Service Géologique Régional), y indique la présence de sols fortement sensibles à ce phénomène et dénombre 95 sinistres entre 1989 et 2003.

Un site expérimental d'étude du phénomène est suivi par le BRGM sur la commune. Les déplacements verticaux saisonniers du sol maximum mesurés sont de l'ordre de 5 à 6 cm.