ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Quelques événements mouvements de terrain marquants dans le Var

Les marnes et gypses des formations triasiques, formations meubles et sensibles aux phénomènes de dissolution et de solifluxion (glissement lent), couvrent une large partie du département. Les formations gypseuses sont sujettes à la création de cavités souterraines qui déstabilisent l’équilibre du sol. Les falaises formées de roches métamorphiques et volcaniques sont soumises aux mouvements gravitaires de type chutes de blocs et glissements.

Effondrement de grande ampleur dans le Haut-Var : Bargemon et Tourrettes

Le 22 août 1992 à 6 heures du matin, un effondrement de 80 mètres de diamètre et de 15 mètres de profondeur environ se produisit sur la commune de Bargemon. Par chance, aucune victime ne fût à déplorer, cependant un périmètre d’exclusion fût établi afin d’éviter tout risque pour les habitants. Cinq ans plus tôt, à Tourrettes, le 27 décembre 1987, un effondrement de 50 mètres de profondeur avait littéralement “englouti” la petite rivière le “Chautard” dont les eaux avaient disparu dans les “entrailles”du sol. Ces événements seraient dus à l’effondrement du toit de cavités souterraines naturelles formées par dissolution des matériaux gypseux largement répandus sur ces territoires.

Effondrement au Luc en amont de la D433 le 8 octobre 2014 - voir appui expertise