ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Surveillance et auscultation de sites : exemples en région

Dans le cas de mouvements de versant de grande ampleur,pour lesquels il n’est généralement pas possible de remédier au phénomène, la surveillance, associée parfois à des travaux annexes, constitue la meilleure stratégie possible à la gestion du risque. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, deux grands mouvements de terrain font l’objet d’une surveillance : le site de La Clapière dans les Alpes-Maritimes, et le site de La Valette dans les Alpes de Haute-Provence.

Le glissement de La Clapière

  • Le glissement de “La Clapière” est un glissement de versant situé sur la commune de Saint-Etienne-de-Tinée, en rive gauche de la Tinée (Alpes-Maritimes). Qualifié de plus grand glissement d’Europe, il mobilise 30 à 50 millions de mètre cubes de terrain.
  • La vitesse de déplacement du glissement a augmenté au cours de trois périodes : de 1952 à 1965 de 40 cm/an ; entre 1965 et 1975 de 60 cm/an ; puis entre de 1975 à 1984 à 150 cm/an. Dans les années 1980, le glissement a connu des pointes à 10 cm par jour.
  • Actuellement, l’activité du glissement semble être localisée en zone amont du glissement.
  • À la fin des années 80, la route a été déviée et un tunnel a été creusé pour canaliser les écoulements de la Tinée en cas d’obstruction.

Actuellement,différents paramètres sont mesurés quotidiennement : la cinématique du glissement (distancemètre et cibles) ; l’hydrologie (débit de la Tinée, pluviométrie, suivi de la couverture neigeuse). Le traitement (dépouillement et interprétation des données) et l’entretien des appareils de mesure sont réalisés par le CETE Méditerranée pour le compte de la DDTM. La surveillance est sous le contrôle d’un comité d’experts nommés par le Préfet. Ce comité a défini différents seuils de vitesses de déplacement qui permettent de gérer une éventuelle crise (comme en 1987). L’alarme est donnée par le personnel d’astreinte s’il le juge opportun. Ensuite, les autorités responsables décident ou non de lancer le plan de secours.

 

Glissement de la Valette (Alpes de Haute-Provence)

  • Le glissement de La Valette s’est brusquement manifesté au printemps 1982 au nord-ouest de Barcelonnette dans la vallée de l’Ubaye. La surface actuellement concernée par le glissement atteint près de 50 ha. Dans les années 90, le volume de matériaux en mouvement était de plusieurs millions de mètres cubes, menace directe pour les habitations et commerces situés en aval.