ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Les tsunamis historiques

Localisation et conséquences des principaux tsunamis de méditerranée et de la région PACA

Les principaux tsunamis de la zone méditerranéenne

Les tsunamis historiques les plus importants de la région méditerranée ont eu lieu au plus près des sources tsunamigènes d’origine sismique, au niveau de la zone de collision des plaques Afrique et Eurasie.

Principaux tsunamis historiques

Carte de localisation des principaux tsunamis historiques de méditerranée (source BRGM)

D’après les connaissances actuelles, la région PACA n’a pas connu de dommages considérables liés aux tsunamis tels que ceux occasionnés par le tsunami de Lisbonne (1755) ou d’autres séismes de méditerranée.

Les tsunamis « récents » les plus remarquables sont celui associé au séisme ligure et celui lié à l’effondrement d’un remblai de l’aéroport de Nice.

Le tsunami du séisme ligure, 23 février 1887

C’est un tsunami d’origine sismique, lié au séisme catastrophique ligure. Des mouvements de mer d’amplitude variable ont été observés tout au long du littoral de Livourne à Marseille sans toutefois faire de dégâts. Le mouvement a été enregistré sur les marégraphes de Gênes et Nice. Le cable sous-marin installé entre Antibes et la Corse a été sectionné en deux points distincts. Des poissons morts ont été retrouvés sur les plages de San Rémo, Savona, Nice et Villefranche. Certains appartiennent à des espèces rares qui vivent à de grandes profondeur.

Le tsunami de l’aéroport de Nice, 16 octobre 1979

Le 16 octobre 1979, à 13h57, à l’embouchure du fleuve Var, une partie de la plate forme de remblaiement qui devait prolonger sur la mer les pistes de l’aéroport de Nice s’effondre. Elle entraine avec elle 15 ouvriers et du matériel (quatre camions, deux grues). Ce chantier était alors considéré comme le plus grand chantier de travaux publics d’Europe. Neuf ouvriers trouvent la mort dans l’accident. L’effondrement a été provoqué par une avalanche sous-marine. Le glissement provoque une vague de 2,5 à 3 mètres qui frappe le littoral entre le port de la Salis et Antibes et occasionne des dégâts importants ainsi que la mort d’une commerçante d’antibes. Une centaine de maisons ont été envahies par les flots. Une dizaine de voitures ainsi qu’une centaine d’embarcations ont été projetées sur les quais.

Photo du port de la Salis - Nice matin

Photo de voitures projetées sur le quai du port de la Salis - Paru dans Nice Matin

Pour en savoir plus sur les tsunamis historiques