ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Le Contrat de Rivière du Val de Durance

Le Contrat de Rivière du Val de Durance, signé le 20 novembre 2008 et qui porte sur les 230 km (sur 305) que la Durance parcourt entre le barrage de Serre- Ponçon et le Rhône, est porté par le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance. Celui-ci regroupe 78 communes riveraines, les Départements de Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Alpes de Haute-Provence, Hautes-Alpes et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Contexte :

Le régime des crues de la Durance en aval de Serre-Ponçon a été fortement modifié par la mise en place de l’aménagement hydroélectrique de la Durance et de son principal affluent, le Verdon : cet équipement a eu une incidence très forte sur la fréquence des petites et moyennes crues qui se sont considérablement raréfiées, alors que les grandes crues ne sont que très peu modifiées par l’aménagement, en intensité comme en occurrence.

Crue centennale : 5 000 m3/s (en Basse-Durance)

Crue exceptionnelle : 6 500 m3/s (en Basse-Durance)

 

Le Contrat de Rivière du Val de Durance comporte un volet B2 “Gestion des crues et des inondations” (48 M€ sur 7 ans), qui repose sur les acquis techniques et scientifiques d’études générales réalisées précédemment sur la Durance sous pilotage SMAVD. Ce programme ambitieux de restructuration et de sécurisation des systèmes de protection actuellement complexes et peu fiables est basé sur quelques grandes orientations :

  • programmation des projets sur la base d’un schéma global assurant leur cohérence ;
  • simplification du réseau de digue existant ;
  • hiérarchisation des niveaux de protection recherchés en fonction du type d’occupation de l’espace protégé ;
  • équipement des ouvrages,de parties renforcées au déversement ;
  • mise en place d’un dispositif d’entretien régulier et de surveillance des ouvrages ;
  • élaboration et mise en oeuvre d’un plan de gestion des ouvrages en crue ;
  • actions de communication et de sensibilisation sur la culture et la mémoire du risque.

Apports en termes de connaissance des risques

  • Meilleure appréhension des risques de crues persistants
  • Progrès dans la connaissance : outils de modélisation, suivis dans le cadre de l'Observatoire de la Durance

Apports en termes de gestion du risque et d’aménagement

  • Cohérence globale des projets dans le cadre d’un Schéma d’ensemble
  • Ouvrages de “nouvelle génération” répondant aux critères de la "Doctrine" Rhône
  • Dispositif d’entretien et de surveillance des ouvrages
  • Cohérence avec le programme de gestion physique et morphologique de la rivière.
  • Intégration avec politique de réduction de la vulnérabilité (PPRI).

Pour aller plus loin

Site : Présentation du contrat d

Phénomène: 
Date: 
Jeudi, 11 Février, 2016