ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Colloque « Instabilités de falaises côtières : pour une meilleure gestion du risque » à l’Hôte de région à Marseille - 2 décembre 2010 Hôtel de Région Marseille

02/12/2010

Aujourd’hui dans le monde, 80% de la population cohabite dans une bande littorale de 100 kilomètres de large. En France, cela représente 20% du territoire et cela concerne plus précisément :

  • 883 communes littorales et lacustres dont 785 en bord de mer ou d’océan ;
  • 5 500 km de côtes métropolitaines ;
  • Plus de 6,1 millions de résidents dans les communes littorales métropolitaines ;
  • 24 % du littoral métropolitain recule du fait de l’érosion côtière alors que 44 % est stable ;
  • De Nombreuses activités : nature, tourisme, plaisance, pêche…
  • Le tourisme littoral : 50 % de l’économie maritime, près de 9 milliards d’euros de valeur ajoutée et 237 000 emplois.

Au niveau de la région Provence Alpes-Côte d’Azur, 4/5 du littoral est de nature rocheuse, et ce territoire est soumis à une forte pression foncière et est un atout touristique majeur pour la région.

La problématique « érosion littorale » est aujourd’hui connue et identifiée, elle est notamment très étudiée sur les côtes basses sableuses, en particulier sur la Camargue en région Provence Alpes Côte d’Azur. En revanche, la problématique propre à l’érosion des falaises côtières est peu abordée de manière intégrée. Elle est ainsi généralement traitée au cas par cas par les communes lorsqu’il y a des instabilités pouvant impacter des infrastructures communales ou portant à la sécurité des usagers.

Deux journées d’atelier pratique de terrain ont été organisées les 1er et 2 avril 2009 à Carry-le-Rouet par le BRGM (Service Géologique Régional Provence Alpes Côte d’Azur) et l’association EUCC France (European Costal and Marine Union) en collaboration avec la commune de Carry-le-Rouet, et cofinancées par le Conseil Régional, la DREAL Provence Alpes Côte d’Azur et le BRGM. Cet atelier a réuni plus d’une soixantaine de participants sur le territoire de la Côte Bleue dans les Bouches-du-Rhône : élus, gestionnaires et scientifiques. Il avait pour thème principal l’érosion des falaises côtières, mais d’autres thématiques comme la qualité des eaux littorales, la gestion marine et portuaire de la Côte Bleue, ont été abordées au cours de ces journées. Une journée de visite sur le terrain avait pour objectif au travers de 6 sites présélectionnés, de présenter aux participants la problématique du risque « instabilité de falaises côtières », et les modes de gestions associés à ces espaces littoraux soumis au risque, mais également à d’autres problématiques telles que la qualité des eaux littorales et la préservation du milieu.

Le présent colloque s’inscrit dans la continuité de ces ateliers en intégrant l’ensemble des acteurs du littoral de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Il s’appuie sur l’étude réalisée en 2007 par le BRGM sur l’état de l’érosion des falaises côtières à l’échelle du 1/100 000e sur le littoral de la région et sur les conclusions des ateliers de Carry-le-Rouet.

Les objectifs de cette journée sont les suivants :

  • Identifier l’état des connaissances et la prise de conscience de la problématique ;
  • Engager des échanges entre élus, gestionnaires et scientifiques ;
  • Engager une meilleure prise en compte du risque « instabilité » dans l’aménagement du territoire littoral ;
  • Evaluer la responsabilité des maires et celle des usagers ;
  • Faire un retour d’expérience sur des problématiques similaires en dehors de la région Provence Alpes Côte d’Azur et dans les pays transfrontaliers ;
  • Etudier les stratégies d’adaptation possibles : Gestion intégrée des zones côtières (GIZC), réglementation (type Plan de Prévention des Risques - PPR…), recul stratégique, information et formation du public, suivi, instrumentation … ;
  • Evaluer quelle est réellement la perception du risque aujourd’hui sur le littoral.

 

BOUCHES-DU-RHONE
13055