ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Rencontre départementale Alpes Maritimes du 7 février 2017 : les risques sismiques - de l'exercice à l'action

La préfecture des Alpes Maritimes a souhaité réunir l’ensemble des élus, des représentants des collectivités territoriales, des services de l’État, des associations, de tous les acteurs de la sécurité civile pour aborder de manière collective le risque sismique qui représente un risque majeur auquel le département est soumis.

Les événements tragiques qui se sont produits en Italie : l’Aquila en 2009, la catastrophe d’Amatrice en août 2016 et plus récemment le séisme de Norcia (octobre 2016), ont montré la vulnérabilité du territoire et la nécessité de préparer notre réponse à la gestion d’un tel événement.

Les Alpes-Maritimes, sur les trois quarts de son étendue, sont classées au niveau le plus élevé de l’aléa sismique. La magnitude d’un tel séisme pourrait être de 6,3, soit un événement comparable aux tremblements de terre subis par la péninsule italienne durant l’année 2016.

À la suite des actions entreprises depuis 2005, de l’audit risques de 2013, dans le cadre de la déclinaison régionale du cadre d'actions pour la prévention du risque sismique (CAPRIS) et pour répondre au courrier du 21 novembre 2016 de Madame la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer en charge des Relations  internationales sur le climat, un plan d’action départemental visant à limiter les effets que pourrait avoir un séisme majeur dans notre département, va être lancé.

La réunion avait pour objectif :

  • de rappeler la nature et le niveau du risque sismique ainsi que les axes de réglementation ;
  • de réaliser le retour d’expérience de l’exercice d’envergure RICHTER qui s’est tenu les 5 et 6 octobre 2016, qui a associé de nombreux participants et pour lequel de premières propositions d’actions ont été identifiées ;
  • d'exposer les grands axes du plan d’action départemental « séisme » qui doit mobiliser l’ensemble des services concourant à la prévention des risques et préparation à la gestion des crises ;
  • de présenter l’association française du génie parasismique (AFPS), le dispositif d'urgence AFPS-DGSCGC et l'implication de l'association dans l'élaboration et la mise en œuvre du plan départemental d'actions.

Fichier: