ORRM | Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur
Observatoire Régional des Risques Majeurs en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Logo de la région Provence-Alpes-Côte d'AzurLogo de la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZURLogo du BRGMLogo de l'Union Européenne

Projet Européen RISVAL : Le risque sismique en milieu transfrontalier franco-italien

Le projet RISVAL, financé par le programme européen ALCOTRA (http://www.interreg-alcotra.eu/), est coordonné par la région autonome Vallée d’Aoste (Italie), aux côtés du BRGM, la région Piémont, l’ ARPA Piémont, le laboratoire ISTerre, le laboratoire GEOAZUR, le CEREMA et l’ENTENTE.

Le projet RISVAL se propose de renforcer les capacités régionales de surveillance et de caractérisation rapide des séismes, et de développer de nouveaux outils partagés pour une meilleure qualification de la vulnérabilité des constructions. Cela permettra d’améliorer les mesures de prévention existantes ainsi que les éléments de planification de la gestion de crise, et participera ainsi à l’accroissement de la résilience du territoire.

Le territoire Alpin transfrontalier caractérisé par un aléa sismique modéré, est affecté par de fréquents séismes le plus souvent de faible intensité. Bien que les séismes destructeurs soient rares, tous les 30 ans environ, l’occurrence d’une catastrophe majeure n’est pas à exclure, et pose la question de nos capacités à y répondre. Se préparer aux conséquences critiques d’un tel événement sur la population, l’économie et l’environnement des vallées Alpines est une mission essentielle de l’ensemble des acteurs régionaux concourant à la gestion du risque sismique.

L'objectif principal est d’impliquer les autorités régionales et locales dans la mise en place d’outils qui répondent à leurs besoins vis-à-vis de la gestion du risque sismique. Ce faisant, et en pleine cohérence avec les objectifs du programme ALCOTRA, le projet vise également à inculquer une culture du risque sismique non seulement aux autorités et à leurs personnels techniques, mais également au grand-public (professionnels, public scolaire), au moyen d’ateliers et d’actions de communication adaptées.  Des outils et des méthodologies innovantes seront également testés au niveau de zones pilotes, pour le suivi des ouvrages stratégiques et le renforcement des bâtiments. Cette activité implique d’une part un transfert de compétences des laboratoires académiques vers les gestionnaires et des développements issus de PMEs, travaillant dans le domaine de l’instrumentation de génie civil. Enfin, les données collectées seront bancarisées au sein de bases de données partagées pour la collecte des données utilisées pour la gestion du risque.

Durée du projet 3 ans (mi 2017 – mi 2020)

Contact chef de file région Piémont

Site Internet (en construction)